La Linto 500 course 1969.

Les courses de Grand Prix du Championnat du Monde 500 cc que vous suivez sur votre TV ne sont plus aujourd'hui animées que par les plus grandes usines, Honda et Yamaha presque exclusivement. Mais il n'en était pas de même voici ne ce fut-ce que 30 ans où l'espoir était encore permis pour des préparateurs et petites marques aux moyens nettement plus modestes. Un exemple : la Linto, construite en 1969 par l'ingénieur Lino Tonti, le père des Guzzi à moteur en V, des Bianchi compétiton et de maintes autres belles italiennes. La Linto naquit de l'accouplement, côte à côte de deux 250 cc monocylindres horizontaux Aermacchi (Voir la photo de l'Aermacchi ci-dessous).

Légère et puissante, elle courut jusqu'au milieu des années 70 avec d'aussi grands noms que John Dodds, Alberto Pagani, Jack Findlay, le suisse Marzowski, et des résultats irréguliers dus à une certaine fragilité, mais parfois de trés beaux succés.

LINTO 500. Bicylindre 4 temps 496 cc. Refroidissement par air. Soupapes commandées par tiges et culbuteurs. Boite 6 vitesses. Cadre treillis tubulaire. Frein avant à tambour à 4 cames, arrière double came. 65 Cv à 10.000 tr/mn. Environ 245 Km/h