AERMACCHI - HARLEY DAVIDSON 250 ALA D'ORO 1963

Une moto de course, ou seulement de sport, ne se conçoit pas de nos jours sans une profusion de cylindres, de valves rotatives, électronique et autres accessoires, avec pour la partie cycle, une rivalité entre l'aluminium, le titane et les fibres de carbonne.... Une guerre technologique qui pousse à réver parfois de motos comme l'Aermacchi, record de simplicité et de dépouillement dans sa catégorie. Un monocylindre 4 temps horizontal à 2 soupapes commandées par tiges et culbuteurs, un cadre qui se résume à un unique gros tube supérieur et à peine plus de 100 Kg.

La petite Aermacchi connut pourtant une gloire unique en restant pendant 15 ans, l'une des plus talentueuses machines de compétition sur le marché. Dérivée d'un modèle de série, l'Ala d'Oro apparait en 1957 en 175 cc avec 16 Ch à 8000 tr/mn. Elle est ensuite produite en 250 cc (29 Ch à 9800 tr/mn pour ce modèle de 1963) et même en 350 cc. Les dernières versions atteindront respectivement 32 et 42 Ch avec des vitesses de 210 et 220 Km/h.