Essai Piaggio Beverly 500
Retour à la page de l'essai


Le poste de pilotage. On se rend bien compte du faible espace alloué aux pieds.
Sur la selle, le revêtement "moucheté" amène un coté ant-glisse très efficace.
A noter : le gros enjoliveur chromé (en plastique) surmonté d'un bourrelet en cahoutchouc protégeant efficacement les flancs de la machine contre d'éventuelles éraflures.