Essai Gilera Nexus 500
Retour à la page de l'essai

Le coffre sous la selle offre un volume assez réduit, mais il accepte un casque intégral.
Devant l'orifice de réglage de l'amortisseur, on aperçoit la prise d'air du moteur.
Sur l'arrière du coffre, se trouve la prise 12 Volts, l'éclairage et juste devant le boîtier de fusibles bizarrement dépourvu de couvercle. A noter, l'absence de moquette, attention donc aux rayures sur le casque !! Le petit clapet à coté des fusibles abrite le numéro de série.