© Okapi 38 (2013)


Accueil
Essais Scooters
Accessoires
Documentations Techniques
Forum
Tmax-Mania
Carte des radars
en France
Prototypes
Occasions
Cote de l'Occasion
Coûts Entretien
Tuning Scooter
Galerie Babes
Le T-Max sur circuit
Concentres et Balades
Moto Tour
GP de France
Galeries Wallpapers
Skins Winamp
Images 3D Bryce
Mes Liens
Humour et Jeux
Livre d'Or
Livre de Commentaires
Statistiques
Me Contacter
 

Visiteurs depuis
le 06/12/2002
Recherche personnalisée

Présentation et essai du nouveau
Yamaha T-Max 2008

L'essai d'Okapi38 . Couleurs disponibles. Tableau comparatif 2007-2008.
Les intentions de YAMAHA concernant le T-max Photos des détails
Vidéo de présentation du T-max 2008 Photos exclusives du Mondial du 2 roues 2007
Les principaux changements Tableau comparatif technique




Un petit exposé sur les motivations de Yamaha.
Texte et photos en provenance du site de Yamaha Motor Europe.

T-MAX 2008 : Des lignes apurées, quelques kilos en moins et un nouveau châssis.


"Le nouveau T-MAX est plus proche que jamais d'une moto," résume Naoki Segawa, le responsable du Développement Produit pour l'Europe pour la gamme des scooters Yamaha. L'adoption d'une nouvelle partie cycle avec un cadre en aluminium, de nouveaux éléments de suspension et un tout nouvel habillage ont totalement transformé notre modèle phare.
Segawa continue : "Les gros scooters sont d'ores et déjà très stables, mais nous pensons, dans notre équipe de Product Planning, que les enthousiastes qui pilotent ce type de scooter aujourd'hui aimeraient un comportement encore plus typé moto en ce qui concerne la partie cycle. C'est pourquoi tout notre développement a été axé en priorité sur le plaisir de conduite  et toutes les modifications apportées au nouveau modèle ont pour but de procurer à ses utilisateurs les mêmes sensations que sur une moto en termes de tenue de route et de stabilité. Notre but se résume en un souhait, que chaque utilisateur descende du nouveau TMAX en s'exclamant " Waow ! Quel plaisir de piloter cette machine".

Le premier T-MAX marque son époque...
Retour en l'an 2000, quand le TMAX a été lancé sur le marché. Bouleversant les usages, il s'affirme comme l'archétype d'une nouvelle génération. Il est alors le premier scooter à utiliser une partie cycle de technologie moto avec des tubes de fourches rigides de 41mm, un moteur bicylindre monté fixe dans un cadre double berceau type moto en tubes d'acier avec un bras oscillant séparé.

"Créer un tel modèle révolutionnaire demande une étude très approfondie et certainement fort complexe, mais, personnellement, je trouve qu'il est encore plus difficile de travailler sur l'évolution qui doit prendre la suite d'un mythe aussi emblématique que le T-MAX". avoue Naoki Segawa tout en sirotant une gorgée de thé vert japonais, une spécialité de sa région de Shizuoka. Et il continue ses pensées "Nous avons eu de longues controverses au sein de notre équipe sur la direction que devait prendre le TMAX. Certains poussaient pour un T-MAX plus radical, encore plus moto, d'autres considéraient avec plus d'attention les côtés pratiques que doit offrir un scooter et demandaient plus de confort et de protection. Nous avons dû définir le meilleur équilibre possible entre ces deux tendances."
Le meilleur équilibre entre sport et confort...
Ce subtil équilibre du nouveau modèle apparaît dans les traitements de certaines parties de la carrosserie et dans les aspects fonctionnels. La face avant du nouveau T-MAX et son carénage paraissent plus imposants qu'auparavant et, bien qu'ils soient à peine plus volumineux en réalité, ils offrent une protection accrue du pilote. Les dimensions générales du scooter restent par ailleurs pratiquement inchangées. "Nous ne voulions pas un scooter plus gros car la compacité est essentielle dans le trafic." confirme Segawa et lorsqu'on s'assoit au guidon du nouveau T-MAX, il est évident que les aspects sportifs ont été tout autant améliorés que le confort. La position de conduite est plus typée moto avec le pilote assis plus près du guidon et bien au centre de la machine ce qui contribue à améliorer la stabilité et la tenue de route.

Une vraie partie cycle de moto sportive...
C'est en pilotant le nouveau T-MAX sur une route sinueuse et mal revêtue que vous réaliserez immédiatement les progrès accomplis. Le scooter reste aussi stable qu'une moto et avale littéralement les bosses. Lorsque la roue avant s'inscrit dans un virage, on est bien loin du comportement des scooters traditionnels, même en conduite très sportive, le nouveau T-MAX garde imperturbablement sa trajectoire sans sautiller et sans vous secouer. C'est le comportement qu'on souhaite avoir avec une bonne moto mais auquel on ne s'attend pas sur un scooter.

Le secret de cette fantastique tenue de cap se dissimule sous la carrosserie : le double berceau tubulaire original a laissé place à un tout nouveau cadre constitué d'éléments en aluminium extrudé et d'éléments en fonderie d'aluminium réalisés avec la technologie CF exclusive de Yamaha. Grâce à cette structure composite Yamaha a pu réaliser un cadre plus léger avec le niveau de rigidité idéal en chaque point qui offre une tenue de route hors pair digne des meilleures motos tout en réduisant de 5kg le poids total de la machine.

Le diamètre des tubes de fourche avant est passé de 41 à 43 mm avec un tarage de ressort différent et des tés de fourche plus rigides. Ces améliorations et la roue avant de plus grand diamètre (15" au lieu de 14") concourent à la plus grande précision du train avant en virage et à la stabilité accrue à haute vitesse.

Dans les courbes comme une moto...
"Honnêtement parlant, vous oubliez complètement que vous êtes au guidon d'un scooter lorsque vous pilotez le nouveau T-MAX sur des petites routes viroleuses. Il tient la route véritablement comme une vraie moto sportive, et il freine aussi comme une moto sportive" commente Segawa avec un grand sourire. De fait les nouveaux étriers de freins sont directement empruntés à nos motos. Les mêmes étriers monoblocs à quatre pistons qui équipent nos sportives viennent se fixer sur la fourche renforcée du nouveau TMAX. Un nouveau maître-cylindre de frein avec un piston plus gros assure la pression suffisante sur les deux étriers quatre pistons pour procurer une colossale puissance de freinage. Et, comme sur une moto sportive, l'écartement du levier de frein avant est réglable en cinq positions.
De fait, sa nouvelle partie cycle rend le nouveau T-MAX plus proche que jamais d'une moto pour ce qui concerne la tenue de route et le freinage mais l'usage journalier en profite également car les nouvelles suspensions absorbent mieux les bosses et, même sur les pavés disjoints, améliorent de façon significative le confort du pilote.
Le confort n'a pas été oublié...
"Nous savons", explique Segawa" que le T-MAX est largement utilisé comme véhicule de transport au quotidien et le confort comme les multiples détails qui vous facilitent la vie de tous les jours doivent faire partie du concept qui ne doit pas se limiter aux performances sportives. C'est pourquoi nous avons accru la protection du pilote avec un écran relativement haut. La face interne du carénage reçoit également deux vide-poches (au lieu d'un précédemment) qui comportent même un emplacement pour les tickets de péage. La selle est dorénavant articulée sur l'arrière. C'est ainsi la partie avant qui se soulève ce qui facilite le chargement du coffre. "Nous avons réussi à garder un coffre de même contenance tout en augmentant d'un litre la capacité du réservoir d'essence qui passe ainsi de 14 à 15 litres" précise le chef de projet Tomoo Taira.

Un moteur encore amélioré...
"Devons-nous ou non changer le moteur, fut la question la plus discutée" relate le chef de projet Taira. "Augmenter la cylindrée aurait amené à augmenter la taille du moteur et les dimensions générales du scooter tout comme son poids en auraient certainement supporté les conséquences. Or notre but premier était de diminuer le poids et de créer une machine plus légère et précise. Les dimensions générales ne devaient pas augmenter si nous voulions conserver l'étroitesse et l'agilité dans le trafic du T-MAX aussi avons-nous finalement décidé de conserver le moteur existant et de l'améliorer."

Un nouveau système d'admission d'air et de papillon de gaz et un nouveau dessin de l'échappement ont amélioré la vivacité du moteur et les ressorts d'embrayage ont été modifiés pour de meilleures accélérations au départ. Un point primordial lorsqu'il s'agît de s'extraire du trafic quand le feu passe au vert ! Le mappage de la centrale électronique a également été modifié pour que le nouveau T-MAX offre de meilleures accélérations au départ et de meilleures reprises tout en satisfaisant aux dernières normes Euro-3 antipollution.

Un design intérieur de grande classe...
"Ce que j'apprécie tout particulièrement, en plus des améliorations techniques, sont le nouveau tableau de bord et l'agencement de l'intérieur" conclue Segawa. "La face intérieure de la partie avant avec sa clé de contact en position centrale est plus valorisante et la console d'instruments avec son compteur de vitesse central offre plus d'informations".
"Nous avons finalement réussi à améliorer à la fois les performances dignes d'une moto et le confort du scooter" conclut le chef de projet Taira "et j'espère que nos clients et en particulier les fanatiques du T-MAX apprécieront ses nouveaux atouts."
Le TMAX 2008 confirme ainsi sa dualité originale, en étant revu en profondeur pour améliorer tout à la fois sa fonctionnalité au quotidien, ses performances de machine sportive, son confort de grande routière et son respect environnemental.

Les principaux changements :

Partie cycle et carrosserie :
• 1. Nouveau cadre en fonderie d'aluminium.
• 2. Esthétique "sportive".
• 3. Fourche Ø43.
• 4. Roue avant de 15".
• 5. Étriers de freins avant monoblocs à quatre pistons.
• 6. Levier de frein avant réglable.
• 7. Selle articulée sur l'arrière.
• 8. Nouveau tableau de bord.

Moteur :
• 1. Nouvelle disposition de l'admission d'air.
• 2. Nouveau silencieux.
• 3. Nouveau réglage de l'embrayage.
• 4. Nouveau bloc électronique.
• 5. Nouvelle gestion de l'injection.

Les premiers sketches de développement :
Cliquez sur les vignettes pour voir les images en haute définition.
Les photos des détails : (Cliquez sur les vignettes pour voir la photo en 800x600)

L'ouverture du coffre du 2008.

Petit rappel de l'ouverture de l'ancien modèle.

Les coloris disponibles : (Cliquez sur les vignettes pour voir la photo en 1024x797)

Midnight Black

Silver Tech

Stealth Metal

Thunder Blue
Un joli montage ! Cliquez sur la photo pour l'avoir en encore plus grand.


L'essai :

Et oui, il m'a fallu attendre le mois de Juin pour que mon Conce se décide à mettre un modèle 2008 à l'essai !

• C'est sous un temps pourris et entre deux orages, que je prends les commande de ce modèle 2008 Steth Metal sans ABS. Il affiche 1700 Km au compteur, le rodage est donc théoriquement fait !

• J'ai cependant un regret, une bulle basse fumée a été montée et les galets d'origine ont été remplacé par des galets de Majesty !

• C'est bien dommage, j'aurais préféré l'essayer en version strictement d'origine ! De plus je trouve que c'est un peu gruger le Client que de lui faire essayer un engin qui n'est plus dans sa configuration d'origine, le T-max étant beaucoup plus péchu avec des galets de 15 Gr par rapport aux galets d'origine en 19 Gr !!!

• Je ne pourrais pas non plus apprécier la protection de la bulle d'origine ! C'est d'autant plus dommage que je me suis pris un orage pendant l'essai ! Cela a eu au moins le mérite de me faire remarquer que sous la pluie cette bulle ne protège rien ! En deux minutes j'étais trempé jusqu'aux os !!!

• Je n'ai pas non plus apprécié cette bulle par temps sec, le vent m'arrivant pil poil au niveau de la gorge ! C'est l'angine assurée dès qu'il fera un peu froid !!!
• Personnellement je ne trouve pas le nouveau look si beau que ça, sans être laid je trouve que l'étirement extrême des phares et des clignotants avants n'est pas du meilleur effet (sans parler du coût en cas de casse), quand à l'arrière il manque cruellement d'originalité !

• Le seul bon point réside dans le dessin de la bavette et de l'éclairage de la plaque d'immatriculation nettement mieux réussis que sur l'ancien modèle ! Même remarque concernant le garde boue avant !

• Le dessin des jantes du 2008 n'est pas non plus très heureux, les jantes des modèles de 2004 à 2007 étaient bien mieux réussies ...

• Aller puisque je suis dans les critiques, je continue !!! Quelle idée saugrenue d'avoir mis des plastiques laqués noir brillant sur le tableau de bord et autour de la selle !!! Le T-max de l'essai avait ces pièces déjà fortement rayées, surtout autour de la clé de contact, malgré le fait qu'il n'ait que 1700 Km !!!

• Pour la selle, je ne dirais rien sur la couleur, il n'y a que ce modèle à en être affublé et ce n'est pas celui que je choisirais !!! Par contre elle est plus étroite, permettant ainsi de mieux poser les pieds au sol ! Malheureusement elle est aussi plus mince et moins confortable !

Le design et la finition du tableau de bord sont vraiment une réussite ! Seul le compte tour n'est pas très lisible, mais vu son utilité, c'est pas grave !!! Par contre il manque le témoin de passage sur la réserve d'essence !!!

Le nouvel emplacement de la clé de contact évite de la heurter avec les genoux dans les virolos ! On remarque les rayures sur les capots laqués noir !


Le feu arrière n'est pas terrible !

Un net progrès concernant l'éclairage.

En plein phare, le code reste allumé !
• La finition et la présentation générale ont été encore améliorées, du moins en apparence, les vis apparentes sont rares et les plastiques sont de bonne qualité, bien que me paraissant plus minces !

Une petite critique en plus du choix des plastiques du revêtement du couvre guidon et du poste de pilotage, il est du plus bel effet, mais a une nette tendance à s'encrasser rapidement, et surtout d'être pas facile à nettoyer !!
Quand aux plastiques laqués noirs brillant, c'était le pire choix à faire ! Au bout de 1700 Km, ces plastiques étaient déjà fortement rayés !
Je veux bien que les personne l'ayant déjà essayé n'aient pas été très soigneuses, mais quand même, à ce prix, on s'attend à une meilleure résistance des matériaux !

• Saluons au passage les deux vides poches aménagés dans le tablier, leur contenance n'est pas énorme, mais par rapport à l'ancien c'est un vrai plus !
Dommage que Yamaha soit toujours aussi radin et n'ai pas équipé au moins l'un des deux d'une serrure et d'une prise 12 Volts ! Cela aurait été bien plus utile que cette espèce de ridicule tiroir "permettant d’y poser les tickets de péages" mais restant dans la main dès qu'on tire un peu dessus !

• La position de conduite est différente de l'ancien modèle, en position "pieds en avant", j'ai les jambes plus repliées. Rien de dramatique, mais on a un peu moins de place à bord pour les jambes, et on se retrouve un peu plus près du guidon. Le "tunnel" central est aussi plus large et plus haut que sur l'ancien, mais la largeur dévolue aux marchepieds est la même !!

• La position des rétroviseurs, implantés au bout de longues "antennes" à défaut d'être esthétique est parfaite, et offre une rétrovision sans défaut.
Dommage tout de même que Yamaha ne les ait pas dotés de miroirs panoramiques... Les amateurs de bulles très courtes ne vont pas apprécier ces longues tiges ! A noter que les miroirs sont un peu moins larges que sur l'ancien modèle !

• Le coffre sous la selle n'est pas très grand, mais abrite quand même n'importe quel casque, ainsi que des gants et une ou deux tenues de pluie. Je n'ai cependant pas compris l'utilité de la selle s'ouvrant d'avant en arrière, de plus elle aurait pu s'ouvrir jusqu'à la verticale !!! Mais bon soulignons néanmoins la présence de vérins la maintenant ouverte !

• Le réservoir d'essence gagne un litre de carburant en plus, ceci associé à une consommation en baisse allonge sensiblement le rayon d'action de ce nouveau T-max !
Il devient désormais facile de dépasser les 200 Km avant de ravitailler...

• Je ne sais pas si c'était spécifique à l'exemplaire que j'ai essayé, mais j'ai bataillé un bon moment avant d'arriver à mettre le contact, la clé se montrant très rétive à manoeuvrer, ainsi qu'après chaque arrêt !

• Dès les premiers tours de roues on retrouve avec bonheur le coté feutré du T-max avec la souplesse de son moteur quasiment exempt de vibrations. La suspension semble cependant un poil plus ferme que sur mon 2005, et la selle plus dure et moins rembourée, mais le confort général est préservé.
Petite constatation au passage, la baisse de la puissance et du couple indiquée dans les caractéristiques n'est absolument pas sensible au guidon, au contraire j'ai eu l'impression de plus de couple.

• La roue de 15", la fourche Ø43, associés au tout nouveau châssis alu font merveille et apportent un comportement plus affûté en entrée de virage et sur l’angle, mais il faut pousser la machine dans ses dernier retranchements pour constater une réelle amélioration par rapport à l'ancien modèle.
Quand au freinage, il est digne d'une moto sportive... dommage cependant que Yamaha n'ai pas installé des durites aviation !!! Ça aurait bien aidé à faire passer la pilule du prix !!!


Les prix !

Conclusions : Je suis pas mal déçu par cette nouvelle mouture. J'espérais franchement une évolution du moteur vers un peu plus de puissance, même avec une cylindrée identique ! Et surtout que Yamaha corrige les lacunes d'équipement de sa machine !!!

• Sur cette phase II du T-max, j'ai la nette impression que la qualité réelle a baissée et que Yamaha s'est plutôt occupé de la qualité perçue, la machine étant beaucoup plus "tape à l'oeil" et "blink-blink" que les anciens modèles, mais en réalité, tout me semble beaucoup plus fragile concernant les assemblages et les pièces de carénage...

• Sur un engin de ce prix (il a évidemment encore augmenté) j'aurais aimé trouver un petit ordinateur de bord, une prise 12 Volts, un coffre sous selle un peu plus grand, et des vides-poches fermant à clé !!! Cela aurait aidé à justifier un prix pareil !

• De plus, je ne sais pas expliquer le pourquoi, mais j'ai préféré en beaucoup de circonstance la conduite de mon ancien modèle !!! En effet, hormis les grandes courbes passées à grande vitesse, je préfère le comportement de mon 2005 surtout lorsque la chaussée n'est pas parfaitement lisse... J'ai eu l'impression d'être moins en sécurité avec ce T-max 2008, à part pour le freinage en réel progrès !

• Yamaha annonce que le châssis est plus léger et plus rigide. C'est certainement vrai concernant la rigidité, mais pour un usage routier je n'ai pas remarqué de véritable progrès concernant la tenue de route, en particulier sur les routes de montagne que j'emprunte souvent !!! Quand au poids, j'ai de gros doutes concernant le prétendu gain de 5Kg grâce à ce châssis ! Je pense que ce gain est plus dans l'épaisseur des plastiques, dans la disparition de l'araignée, des roues plus légères, etc...

• Je sais que je vais sûrement choquer pas mal de monde, et que je suis totalement en contradiction avec tous les avis que j'ai lu jusqu'à présent, mais c'est pourtant ce que j'ai ressenti !

• Sur le plan purement esthétique je ne suis pas non plus vraiment emballé ! J'ai lu sur le forum de Tmax-Mania que certaines personnes trouvaient que les anciens modèles avaient pris un énorme coup de vieux ... Ce n'est pas mon avis, honnêtement ce nouveau T-max est loin d'être laid, mais je n'aime pas trop l'étirement des phares et des clignotants avants et je n'arrives décidément pas à me faire au dessin de l'arrière et surtout des feux. De plus la simple ampoule de veilleuse arrière n'est guère visible de jour, et je n'ose pas imaginer ce qu'elle donne dans le brouillard ! Heureusement que notre Papymouzot national y a apporté un remède efficace !
En fait, la seule chose qui me plait vraiment c'est l'efficacité des freins, c'est tout !

• J'allais oublier un défaut énorme ! L'accés aux fusibles et à la batterie !
• En effet, pour accéder aux boîtiers des fusibles et à la batterie il faut démonter tout le carénage avant ! Sachant que le démontage des carénages de ce nouveau modèle est beaucoup plus délicat et long que sur l'ancien, je ne comprend pas pourquoi un constructeur comme Yamaha n'ai pas pensé à aménager un accès plus facile !!!

• En cas de panne de batterie et comme l’engin est automatique, la pose de câbles reliés à une autre moto ou boitaroues est nécessaire. Seulement voilà, il faut pour cela retirer tout l’avant. Oui vous avez bien lu, carénage avant, Y, rétroviseurs, pare-brise, doivent être déposés pour accéder à la batterie et aux fusibles !

• Alors à moins d’être bien outillé, un dépannage par un camion plateau ou un fourgon, plus un passage au garage s’imposera systématiquement avec le coût que vous imaginez.
Pensez donc à bien fermer votre selle et de ne pas oublier vos feux de position, sinon ce simple oubli vous coûtera cher !

• Le remplacement de mon T-max n'est heureusement pas encore d'actualité, j'espère simplement que Yamaha se bougera un peu pour les prochains millésimes en nous sortant un engin aussi surprenant et innovant qu'il l'a été en 2001.... Sinon mon 3ème MaxiScoot ne sera pas un T-max....

• "Petite" constatation..... :
• Un bon nombre de Tmax des millésimes 2007- 2008 et 2009 sont affectés par une faiblesse chronique de leurs pompes à carburant, qui supportent mal les chaleurs estivales !

En pratique, ça se traduit par des à coups répétés en roulant et par l'impossibilité de démarrer le moteur après un arrêt. La solution provisoire est d'ouvrir le réservoir et de laisser refroidir le tout ou de remettre de l'essence "fraiche". Mais l'étape suivante est le blocage complet et définitif de la pompe !

Le problème est donc suffisamment chiant par lui même ! Mais là où ça se corse, c'est que le SAV de YAMAHA fait preuve d'une inertie déroutante !

D'abord, AUCUN RAPPEL n'est organisé par la marque pour remplacer ces pompes défectueuses, alors que le problème est bien connu par Yam France, mais en plus plusieurs pompes remplacées sont de nouveau tombées en panne pour le même motif.

YAMAHA a de plus annoncé que ces pompes seraient prises en charge "dans le cadre de la garantie" ... En bon Français, ça veut dire que si votre Tmax a dépassé la date de la garantie légale (2 ans), vous allez devoir vous acquiter d'une facture d'environ 500 € MO comprise, pour une pièce comportant un défaut d'origine !

Il est donc scandaleux qu'un constructeur comme YAMAHA ne prenne pas en charge le remplacement de ces pompes quelle que soit l'année du Tmax et que la garantie soit valide ou pas ! Une telle attitude est vraiment lamentable !

Pub TMAX 2008 by YAMAHA et Tmax-Mania
Deux photos comparatives entre l'ancien et le nouveau modèle.
EXCLUSIVITE de Tmax-Mania et Okapi38 : Les photos du T-max 2008 avant l'ouverture du Mondial du 2 roues 2007.
(Ouverture du 29/09 au 07/10/2007).
Photos de la Section 75 du Team Tmax-Mania le 27/09/2007.
Cliquez sur les vignettes pour visionner les photos en 800x600

Comparatifs des caractéristiques techniques
des modèles 2007 et 2008

Moteur
Modèle 2007
Modèle 2008 (Ce qui a changé en bleu)
Type : 2 cylindres parallèles. 4 temps. Refroidissement liquide 2 cylindres parallèles. 4 temps. Refroidissement liquide
Distribution : Double arbre à came en tête. 8 soupapes Double arbre à came en tête. 8 soupapes
Cylindrée : 499 cc 499 cc
Alésage x course : 66 x 73 mm 66 x 73 mm
Rapport de compression : 11,00:1 11,00:1
Puissance maxi: 32,6 kW (44,29 Cv) à 7.500 tours/min. 32 kW (43,47 Cv) à 7.500 tours/min.
Couple maxi : 4,76 daN.m (4.86 mkg) à 6.250 tours/min. 4,64 daN.m (4,64 mkg) a 6.500 tours/min.
Carburateur : Injection électronique multipoint Injection électronique multipoint.
Allumage : TCI TCI
Démarreur : Electrique. Electrique.
Batterie : GT9-B4. 12 Volts 8 Ah. YTZ-10S. 12 Volts 8,6 Ah.
Lubrification : Graissage à carter sec. Graissage à carter sec.
Transmission primaire : A courroie avec variateur automatique. V-Belt. A courroie avec variateur automatique. V-Belt.
Transmission finale : Double chaîne en bain d'huile sous carter étanche. Double chaîne en bain d'huile sous carter étanche.
Normes antipollution : Euro 3. (Pot catalytique avec sonde Lambda) Euro 3. (Pot catalytique avec sonde Lambda)
Partie cycle
Modèle 2007
Modèle 2008 (Ce qui a changé en bleu)

Cadre :

Treillis tubulaire acier type "Diamant". Aluminium coulé sous pression + aluminium extrudé (partie arrière).

Longueur :

2 235 mm. 2 195 mm.
Largeur : 775 mm. 775 mm.
Hauteur totale : 1 410 mm. 1 445 mm.
Hauteur de selle : 795 mm. 800 mm.
Empattement : 1 575 mm. 1 580 mm.
Poids en ordre de marche : 225 Kg / 230 Kg (ABS) 203 / 208 Kg (ABS) (Poids à sec).
221 / 226 Kg (ABS) (Tous pleins faits).
Garde au sol : 130 mm. 125 mm.
Réservoir essence : 14 litres. 15 litres.
Capacité huile moteur : Capacité totale (moteur à sec) 3,6 litres
Sans remplacement cartouche 2,9 litres
Avec remplacement cartouche 2,9 litres
SAE 10W30 ou 10W-40 (clas. SE à SG mini)
Capacité totale (moteur à sec) 3,6 litres
Sans remplacement cartouche 2,9 litres
Avec remplacement cartouche 2,9 litres
SAE 10W30 ou 10W-40 (clas. SE à SG mini)
Capacité carter transmission finale : 0,7 litre. Huile pour engrenage hypoïde.
SAE 80 ( API GL4 )
0,7 litre. Huile pour engrenage hypoïde.
SAE 80 ( API GL4 )
Capacité circuit de refroidissement : 1,5 litre. 1,5 litre.
Pneu avant : 120/70 x 14 55H sur jante à 5 bâtons. 120/70 x 15 56H sur jante à 3 bâtons doubles.
Pneu arrière : 160/60 x 15 67H sur jante à 5 bâtons. 160/60 x 15 67H sur jante à 3 bâtons doubles.
Frein avant : Deux disques Ø 267 mm. Etriers à 2 pistons. Deux disques Ø 267 mm. Etriers monobloc radiaux à 4 pistons.
Frein arrière : Simple disque Ø 267 mm. Avec frein de parking commandé par un levier au guidon. Simple disque Ø 267 mm. Avec frein de parking commandé par un levier au guidon.
Suspension avant : Fourche télescopique hydraulique diamètre des tubes : Ø 41 mm. Débattement : 120 mm. Fourche télescopique hydraulique diamètre des tubes : Ø 43 mm. Débattement 120 mm.
Suspension arrière : Bras oscillant. Monoamortisseur, débattement : 117 mm. Bras oscillant. Monoamortisseur. Débattement : 116 mm.